Réponse à ma question sur la mobilité au Calvaire de Gosselies.

Calvaire de Gosselies

Question de Monsieur le Conseiller Mohamed Kadim

Depuis l’installation des feux, le métro est prioritaire sur les autres véhicules.

Aux heures de pointes, il y a des files de la place Albert 1er à la Chaussée de Courcelles et de la Place Albert 1er à la rue de Namur (à la hauteur du cercle équestre de Gosselies). Lorsque le feu passe au vert cela ne permet le passage que de trois à quatre véhicules.

Monsieur le Bourgmestre, je vous avais déjà̀ interpellé concernant cette problématique et à l’époque vous m’aviez répondu que les feux étaient en période de test.

Ne pourrait-on pas augmenter le temps du feu lorsqu’il est au vert pour que le flux des véhicules venant de la rue Vandervelde et de la rue de Namur puisse se résorber plus efficacement ?

Réponse de :

Monsieur le Bourgmestre Paul Magnette et Madame l’échevine déléguée Françoise Daspremont

Tout d’abord, il convient de rappeler que c’est la SRWT (Société́ Régionale Wallonne du Transport) qui a financé l’ensemble des rénovations des axes sur lesquels circule le métro léger de Charleroi. Cet effort financier considérable a été́ consenti pour favoriser au mieux ce mode de déplacement alternatif à la voiture individuelle. C’est dans cet objectif que les feux tricolores installés sur le parcours de la ligne M3 Charleroi-Gosselies rendent le déplacement du métro prioritaire.

Des rencontres régulières ont lieu entre les services de police, les services techniques et la SRWT pour évaluer les dispositifs et aménagements réalisés. Cette problématique, qui se présente au Calvaire mais également à d’autres endroits sur le parcours, a déjà̀ été́ porté à la connaissance des gestionnaires du réseau. Il a également été́ demandé de réexaminer le fonctionnement « intelligent » de ces feux afin de garantir la circulation efficace du métro tout en conservant un maximum de fluidité́ pour les autres usagers.

Des comptages sont donc actuellement en cours afin d’optimiser les réglages.

Concernant plus particulièrement le Calvaire, une particularité́ de l’aménagement perturbe le bon fonctionnement de ce carrefour. En effet, l’installation du feu a modifié

L’aménagement de la rue de Namur en supprimant du stationnement pour garantir un espace suffisant pour permettre le dégagement efficace du carrefour. Un double feu tricolore a été́ installé sur cette même voirie (à l’intersection avec le Faubourg de Bruxelles) : un premier feu sur le droit en retrait du carrefour, le feu légalement obligatoire au regard du code de la route puisque situé à droite de la chaussée pour le conducteur mais également un second feu « de rappel » sur la gauche juste avant d’entrer dans le carrefour. Le feu de droite a volontairement été́ éloigné́ du carrefour pour faciliter le tourne-à-droite de véhicules de fort gabarit venant du Calvaire.

Dans les faits, il est constaté que lorsque l’usager qui a dépassé́ le premier feu situé sur sa droite remarque que le second feu sur sa gauche (de rappel), quelques instants plus tard, passe au rouge ; celui-ci s’arrête.

Cela a pour conséquence de restreindre la capacité́ de sortie de la rue de Namur (et d’entrée dans le

carrefour) mais aussi de contrarier le mouvement de vire-à-gauche des usagers venant du Faubourg de Bruxelles.

Il y a donc à cet endroit deux questions qui se chevauchent :

  1. l’aménagement du carrefour est-il optimal et rencontre-t-il les objectifs de départ ?
  2. le fonctionnement du feu tricolore est-il adéquat ?

L’étude et les comptages en cours permettront de répondre à ces questions et par la suite d’envisager une solution concertée. Pour ce faire, à notre demande et en collaboration avec les services de police, cette question est inscrite à l’ordre du jour du prochain comité de concertation réunissant la SRWT, le TEC, le SPW, la Ville et la Police de février 2016.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Réponse à ma question sur la mobilité au Calvaire de Gosselies.

  1. Pillez Alain dit :

    Effectivement étant de Jumet, je circule régulièrement sur ce tronçon. La route est truffée de feux tricolores et certains endroits sont très dangereux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *