Ecole numérique

Le projet « Ecole numérique » s’inscrit dans le plan du Gouvernement wallon de favoriser l’usage des technologies numériques au sein de l’enseignement.

Dans ce cadre, plusieurs écoles carolorégiennes ont répondu à l’appel à projet. Neuf d’entre elles ont pu être sélectionnées pour la rentrée 2016.

Au mois d’octobre 2016, un nouvel appel à projet s’est ouvert pour la prochaine rentrée 2017.

Dans un premier temps, Madame l’Echevine, pouvez-vous nous détailler l’ensemble des projets ? Ensuite, pouvez-vous indiquer quelles écoles ont déjà répondu à ce nouvel appel à projet pour la rentrée 2017 ? Quels sont les critères de sélection autour de ce projet d’Ecole numérique ?

 

Réponse 

Grâce aux 9 écoles fondamentales communales sélectionnées à l’appel à projets «  Ecole numérique – Un nouveau plan TIC au service de l’éducation », le PO de Charleroi a été le plus représenté en Wallonie.

En fonction des projets respectifs, les différents établissements scolaires ont pu ainsi recevoir un matériel diversifié : tableaux blancs interactifs (TBI) nomades, TBI fixes, tablettes, ordinateurs portables,  projecteurs, raspberry (nano-ordinateurs de la taille d’une carte de crédit, destinés à initier à la programmation informatique) …

Ils ont également bénéficié d’un accompagnement techno-pédagogique par Cédric Thomas (conseiller cyberclasses et école numérique du SPW) afin d’assurer le suivi des différents projets et de répondre au mieux aux besoins des équipes éducatives pour la mise en œuvre de ces projets et l’utilisation optimale des outils.

Dans le cadre de cet appel à projets, 4 périodes ont été octroyées aux écoles numériques afin de « détacher » de leur classe les enseignants porteurs de projet et qu’ils puissent ainsi se spécialiser dans l’utilisation des outils, développer davantage les projets, partager leurs connaissances avec leurs collègues en les accompagnant dans les cyberclasses avec leurs élèves, par exemple.

Les enseignants ont également participé à différentes formations spécifiques au cours de l’année scolaire afin d’intégrer au mieux les nouvelles technologies dans leur pratique de classe et de les utiliser de façon efficace avec les élèves. C’est ainsi que certains élèves utilisent les tablettes en maternelle dans le cadre d’activités favorisant la communication orale et écrite.

D’autres utilisent le TBI et autres technologies afin de créer et de diffuser le journal de l’école. Ces outils sont également mis au profit de projets scientifiques… Les usages et enjeux pédagogiques sont variés ! Un engouement certain est constaté auprès des enfants, et se traduit par des bénéfices significatifs au niveau des apprentissages scolaires. En outre, les équipes éducatives font preuve d’une grande motivation et l’échange de bonnes pratiques se met progressivement en place.

Dans cette perspective d’échange de bonnes pratiques, des capsules vidéo de séquences didactiques réalisées par certains porteurs de projets sont en ligne sur le site « école numérique ». Chaque école inscrite dans le projet peut y accéder pour découvrir les pratiques des uns et des autres).

Par ailleurs, afin de répondre au mieux aux besoins des enseignants, le PO propose depuis plusieurs années l’organisation d’une série de formations axées sur les Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Education (TICE).

Descriptif des 9 projets lauréats:

Charleroi – Alouette : « Pourquoi ne pas s’essayer à la programmation en primaire ? Maîtrisons les TIC pour s’amuser, apprendre, expliquer, diffuser » : Le projet porte sur la création de romans animés via le programme Scratch. Ce logiciel permet de pixeliser un personnage, lui faire vivre des aventures créées par les élèves. Le but est de permettre de développer la pensée créative et de stimuler la curiosité intellectuelle chez les plus jeunes à travers la découverte de la programmation et le fonctionnement de l’outil informatique. (Matériel reçu : 2 PC portables + 3 TBI + 20 Raspberry + 20 Makey Makey + accessoires – écrans, claviers, souris, connectique).

– Charleroi – Nord : « La tablette numérique, outil au service de la communication orale et écrite à l’école maternelle » : Dans les classes maternelles, les outils numériques sont utilisés comme outils au service de la communication, outils de recherche, de stockage, de gestion d’informations pour interagir ensemble. Les tablettes numériques sont utilisées pour communiquer avec les élèves de la classe, d’autres classes ou encore avec les parents… Elles constituent la « mémoire vivante de l’école » où sont stockées différentes données qui pourront être investies au fil des années. (Matériel reçu : des tablettes Androïd).

– Charleroi – Cobaux : « Stratégo en lecture » : Pour pallier aux difficultés rencontrées par les élèves au niveau de l’apprentissage du savoir lire, le projet a pour objectif de pratiquer différentes modalités de lecture et autres méthodologies en vue d’adopter les meilleurs moyens d’enseigner la lecture aux élèves. L’utilisation de la cyberclasse et du TBI permettent de créer un environnement riche aux apprentissages et varier les stratégies permet ainsi aux enfants de choisir leurs propres lectures et d’acquérir le sentiment d’avoir un certain contrôle sur le processus de lecture. (Matériel reçu : 2 TBI fixes et 1 TBI nomade).

-Charleroi – Roton primaire : « Journaliste fantas…TIC » : Les classes de P3 à P6 ont décidé de devenir de vrais journalistes en réalisant plusieurs journaux pendant l’année. Ces journaux apparaitront sous plusieurs formes : version papier (presse écrite), version numérique (sous forme de Blog) et version audio-visuelle (vidéo). De multiples activités autour du métier de journaliste seront réalisées dans ce cadre : recherche, analyse, discussion, réalisation, mise en page, vidéos, montage… Les enseignants forment les élèves à développer leur esprit critique face aux médias et à devenir acteurs des médias. (Matériel reçu : 1 PC portable, 1 TBI nomade, des tablettes Androïd + 1 disque dur).

– Couillet – Fougères : « Le cahier numérique du petit chercheur au profit de la démarche expérimentale dans un projet scientifique » : L’utilisation des outils numériques vient se greffer et faire évoluer le projet scientifique mené dans l’école. Ils permettent de renforcer les apprentissages en éveil scientifique et de développer les pratiques au sein de la classe (développer la recherche et l’esprit critique). Ce projet permet de faire du local scientifique un espace de découvertes et d’informations répondant aux attentes de la vie actuelle. De plus, l’utilisation du Blog, du site de l’école et de la page présente sur un réseau social permet de diffuser les activités pédagogiques réalisées afin d’assurer notamment une communication aux parents. (Matériel reçu : 2 TBI nomades + des tablettes Androïd + capteurs ou labmate Einstein).

-Dampremy – Centre : « Une utilisation pédagogique du multimédia comme soutien didactique au local de découvertes et d’expérimentations scientifiques » : Le but du projet est d’aménager un local scientifique avec du matériel d’expérimentation (un petit laboratoire scientifique). Le local scientifique est contingu au local multimédia (téléviseur, dvd, rétroprojecteur…) où est disposé le matériel informatique de façon à ce qu’ils se complètent l’un l’autre au bénéfice du travail avec les enfants. Les enseignants et les élèves peuvent utiliser les deux comme supports au travail pédagogique : travaux de recherches, résumés, exposés, regarder des vidéos spécifiques… (Matériel reçu : 1 PC portable + 1 projecteur + 1 TBI fixe + des tablettes Androïd).

– Jumet Heigne : « Exposition multimédia centenaire de la Première Guerre mondiale : il y a 100 ans et maintenant, face au numérique, la même guerre ? Les mêmes sentiments ? » : Le projet est ciblé sur l’organisation d’une exposition sur la commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale. Les élèves de P6 exploitent le sujet en ciblant différents aspects : l’actualité, les émissions de télévision récemment diffusées, le mode de vie des gens, les paroles de chansons traitant de la guerre… Le matériel numérique permet aux enfants d’accéder plus facilement aux documents visuels et sonores, de communiquer, de préparer des documents sur différents supports (visuels, sonores) utilisés lors de l’exposition. (Matériel reçu : 1 TBI nomade + des tablettes Androïd).

– Marcinelle – Belle Vue : « Des petites histoires de 14-18 racontées par les p’TIC du 21e siècle » : Le but du projet est de former les élèves à une utilisation efficace et responsable des outils numériques à travers le développement d’un projet axé sur la mémoire du centenaire de la Première Guerre mondiale. Ce projet permet la réalisation d’activités diversifiées en français, mathématiques, géographie, histoire… avec l’utilisation des outils numériques. Différents objectifs sont ciblés : construire une démarche de recherche, exploiter l’information et en vérifier la pertinence, communiquer (réalisation d’exposés)… (Matériel reçu : 10 PC portables + 2 projecteurs + 1 TBI fixe)

– Montignies-sur-Sambre – Neuville : « JournaloTIC, ou comment rédiger, publier et partager le journal de l’école » : Il s’agit d’un projet dans lequel les élèves rédigent le journal de l’école et le publient sur le site internet/Blog de l’école en favorisant l’utilisation de différents médias : le TBI (pour l’analyse de journaux, la présentation d’articles aux enfants, la rédaction d’articles de façon interactive en déplaçant des rubriques…, la consultation d’exemples disponibles sur internet…), l’appareil photo (pour la prise de photos et/ou vidéos pour les différents articles à rédiger), la cyberclasse (pour la rédaction des articles et leur publication sur le Blog et sur le site de l’école). (Matériel reçu : 2 TBI fixes et 2 TBI nomades)

En 2016 également, 13 écoles ont été retenues dans le cadre du plan connectivité afin de bénéficier du Wifi. L’été sera mis à profit par leSPW pour réaliser les travaux électriques et l’installation dans les écoles

Enfin cette année, ce sont 30 écoles qui répondu à l’appel à projet Ecole numérique 2017 qui s’est cloturé le 28 février :

– 27 écoles fondamentales :

Charleroi : Bosquetville, Nord, Alouette, Cobaux primaire et maternel, Roton primaire

Couillet : Fond Jacques, Fougères

Dampremy : Centre

Gilly : Haies, Centre

Jumet : Houbois, Heigne, Gros-Fayt-Hamendes, Ouest – Bon Air

Marcinelle : Bruyère, Belle-Vue, Cité Parc, Centre, Les Cerisiers

Monceau-sur-Sambre : Ruau

Montignies-sur-Sambre : Neuville, Centre, Trieux-Hameau

Mont-sur-Marchienne : Haies

Roux : Bassée-Gosselies, Centre

 

– 2 écoles secondaires : CECS La Garenne et CECS Couillet-Marcinelle

– 1 école de promotion sociale : Cours professionnels et techniques de Gilly

 

Les critères de sélection de l’appel à projets « Ecole numérique 2017 » sont variés :

 

Critères liés à la dimension éducative du projet :

– Qualité éducative du projet + sa dimension intégrée et durable concernant l’usage du numérique ;

– Qualité des activités proposées en regard des apprentissages visés et des outils mis en œuvre ;

– Plus-value apportée aux apprentissages par la mise en œuvre des outils numériques ;

– Caractère durable du projet ;

Critères liés à la nature technique du projet :

– Faisabilité technique dans le contexte de l’établissement ;

– Adéquation des équipements demandés avec les activités prévues ;

Critères liés à la nature des collaborations prévues :

– Importance et intérêt des ressources qui seront développées dans les projets tandems (en collaboration avec une Haute Ecole);

– Qualité de la collaboration dans les projets multi-équipes.

 

Les résultats de ce nouvel appel seront connus début mai. Si vous le souhaitez, je vous en tiendrai informé.

 

Les écoles de la Ville de Charleroi sont bien parties pour réussir parfaitement la mutation numérique. La motivation des directions et des professeurs pour porter ces projets est réellement encourageante. Et le jeu en vaut la chandelle lorsque l’on constate à quel point l’utilisation du numérique peut faciliter l’apprentissage.

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *